UDSMA – Mutualité Française Aveyron
ok

l’Equipe Spécialisée Alzheimer au micro de CFM

Isabelle TOURRETTE, Responsable du Centre de Soins de Millau et de l’Equipe Spécialisée Alzheimer (ESA) a rencontré David DUMONT, Animateur de CFM Radio pour une émission axée sur la maladie d’Alzheimer.

Le 21 septembre dernier était organisée la Journée Mondiale Alzheimer et maladies apparentées. En prenant la parole, Isabelle TOURRETTE relance le débat plus qu’actuel car au-delà des 900 000 personnes malades en 2015, aujourd’hui chacun se sent concerné par cette maladie.

Isabelle TOURRETTE est notamment revenue sur le service proposé par l’ESA-Sud Aveyron qui est présente pour maintenir le plus possible la personne à son domicile. Elle précise que c’est un service en renfort de l’offre de soins à domicile des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Stratégie non-médicamenteuse, l’ESA est là pour améliorer et maintenir les capacités résiduelles par l’apprentissage de stratégies (de compensation, d’adaptation, de sécurité, etc.). Isabelle TOURRETTE invite les personnes intéressées à venir se renseigner auprès du centre de soins de Millau. Ensemble, ils analyseront la demande et grâce à une prescription médicale (12 à 15 séances sur 3 mois maximum par an, prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie), l’ESA pourra alors intervenir au domicile de la personne. Enfin, lorsque les soins peuvent être prodigués, l’ESA avec son équipe paramédicale (composée d’une infirmière, d’une ergothérapeute et d’une ASG) dresse un bilan des actions qu’elles vont devoir mener pendant plusieurs semaines.

Arrivée au foyer de la personne, les professionnels de l’ESA se voient souvent confrontés à des aidants épuisés. D’après une étude de France Alzheimer : un aidant sur deux doit concilier impératifs de l’accompagnement et responsabilités professionnelles. Un ajustement qui épuise petit à petit l’aidant et le met dans une situation délicate d’extrême fatigue. En ce sens, Isabelle TOURRETTE insiste sur le fait que l’équipe est présente pour transmettre également les outils et techniques aux aidants familiaux et professionnels. Enfin, l’équipe ajoute un volet d’éducation thérapeutique où il est question d’écoute, de sensibilisation et de donner de nombreux conseils aux aidants.

5 chiffres qui disent tout !*

  • 4,3 millions de personnes en activité interviennent auprès de leurs proches âgés en perte d’autonomie.
  • 18 % des salariés de plus de 40 ans s’occupent d’un proche en perte d’autonomie.
  • 40 % des aidants déclarent ne plus pouvoir partir en vacances.
  • 16 % des aidants ont changé de nature de travail (de poste, d’emploi, d’employeur) pour pouvoir s’occuper d’un proche en perte d’autonomie.
  • 25% des aidants en activité ont déjà pris des congés pour s’occuper d’un proche.

France Alzheimer a sorti une enquête ce mois-ci sur les besoins des proches aidants en activité professionnelle* :

1484 personnes ont répondu à l’enquête

  • 83% de femmes et 17% d’hommes
  • Age moyen : 53 ans

UN ROLE D’AIDANT AVEC UN IMPACT FORT SUR L’ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • 79% ont des difficultés à concilier vie professionnelle et activité d’aidant
  • Pour 72% leur rôle a une incidence négative sur leur concentration et leur efficacité
  • 44% posent régulièrement des jours de RTT et de congés
  • Mais avec des effets bénéfiques aussi pour 30 % : une meilleure écoute, empathie, prise de recul, organisation.

ET UN IMPACT SUR LA VIE QUOTIDIENNE

  • 90% ressentent davantage de fatigue et de stress
  • 85% consacrent moins de temps à leur vie sociale et leurs loisirs
  • 70% consacrent moins de temps aux autres membres de leur famille

UN ROLE D’AIDANT DONT ILS PARLENT PEU AU SEIN DE LEUR ENTREPRISE

1 aidant sur 2 n’en a pas parlé à sa hiérarchie pour des raisons multiples (volonté de garder sa vie privée, crainte de répercussions négatives au travail…)

MAIS UNE ENVIE DE MAINTENIR LEUR ACTIVITE PROFESSIONNELLE…

… pas uniquement pour des raisons financières.

Pour 96% d’entre eux, leur activité professionnelle leur permet de penser à autre chose et leur procure de la satisfaction.

Retrouvez l’emission sur CFM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *